Communiqué de presse | Visite des ministres LeBel et Caire au Laboratoire de cyberjustice – 1 avril 2019

Lundi, 1 avril 2019, les ministres Sonia LeBel, ministre de la Justice du Québec, et Éric Caire, ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale, ont pris part à une présentation du Laboratoire de cyberjustice, effectué par son directeur, le Pr. Karim Benyekhlef, ainsi que le Pr. Nicolas Vermeys et Me Valentin Callipel. La séance a porté sur les outils technologiques développés par le Laboratoire : la plateforme PARLe, l’agent conversationnel JusticeBot, et le grand projet de recherche Autonomisation des acteurs Judiciaires par la Cyberjustice et l’intelligence artificielle (AJC), dont le Ministère de la Justice du Québec est partenaire.

Ce projet de six ans, entamé l’an passé, a notamment pour objectif l’élaboration de guides de bonnes pratiques et la formulation d’un cadre de gouvernance, afin d’assurer un recours aux outils d’’intelligence artificielle dans le système judiciaire et administratif qui soit conforme aux droits fondamentaux des citoyens de la province.

Lors de cet échange, la ministre LeBel s’est montrée intéressée par la plateforme de résolution des conflits en ligne PARLe, particulièrement son efficacité et sa célérité en matière de règlement des litiges à l’amiable. Elle a aussi loué l’équipe du Laboratoire pour son expertise reconnue et son approche scientifique, mêlant recherches sociojuridiques et développements technologiques. Le ministre Caire s’est quant à lui félicité de la place de Montréal en tant que plaque tournante à la fine pointe de la recherche en intelligence artificielle, et de la participation du Laboratoire de cyberjustice à cet essor.

À propos du partenariat Autonomisation des acteurs Judiciaires par la Cyberjustice et l’intelligence artificielle (AJC) (2018-2024) :

Le partenariat AJC vise à mettre l’intelligence artificielle au service des acteurs judiciaires pour améliorer la prévention et la résolution des conflits. AJC réunit une équipe composée de 45 chercheurs et de 42 partenaires représentant : les meilleurs Centres de recherche mondiaux dédiés à l’introduction et l’utilisation des technologies dans le champ de la justice (la cyberjustice) ; les justiciables et professionnels du droit (les acteurs judiciaires) ; ainsi que les principaux utilisateurs et développeurs de l’IA pour la justice au Canada.

Source:

Laboratoire de cyberjustice

Me Valentin Callipel, 514-343-6111, poste 2550

Valentin.callipel@umontreal.ca

Renseignements :

Kilicom Relations publiques

Stéphanie Quirion

squirion@kilicom.com

514 845-8222, p. 223

Ce contenu a été mis à jour le 4 avril 2019 à 16 h 17 min.

Commentaires

Laisser un commentaire