Communiqué | La plateforme PARLe reçoit le Prix d’excellence de l’administration publique 2018 de l’IAPQ.

La plateforme PARLe du Laboratoire de cyberjustice est à l’honneur du Prix d’excellence de l’administration publique 2018 (Catégorie Initiatives Numériques) de l’Institut d’Administration Publique du Québec.

Office de la protection du consommateur, Mme Ginette Galarneau, Présidente de l’Office entourée de son équipe, de M. Éric Caire, Ministre délégué à la Transformation numérique gouvernementale et M. Benoît Boivin, partenaires de ce prix, et M. Richard Audet, président de ce jury.

Montréal, le 30 novembre 2018 – La plateforme PARLe est de nouveau récompensée, cette fois, par l’Institut d’Administration Publique du Québec (IAPQ) en tant que lauréat du Prix d’excellence de l’administration publique 2018 dans la catégorie Initiatives Numériques, dans le cadre du projet-pilote de médiation en ligne pour les consommateurs mené avec l’Office de protection du consommateur du Québec (OPC). L’annonce de cette récompense coïncide avec le renouvellement pour la troisième année consécutive, à compter du 1er novembre 2018, de ce projet et du partenariat entre l’OPC et le  Laboratoire de cyberjustice.

 

« Les Prix d’excellence permettent de promouvoir l’excellence dans l’administration publique en encourageant les pratiques exemplaires et en reconnaissant le travail des personnes qui ont atteint de hauts standards dans ce domaine. Ces prix contribuent à la valorisation du personnel de l’administration publique en plus de reconnaitre les initiatives innovantes. »

Après avoir reçu le Prix 2018 pour la gestion innovatrice de l’Institut d’administration publique du Canada (IAPC), dans le cadre du Tribunal de l’autorité du secteur des condominiums de l’Ontario, la plateforme PARLe et le Laboratoire de cyberjustice sont de nouveau mis à l’honneur. Lancé en 2016 par l’OPC, le projet de médiation en ligne pour les consommateurs fournit à ces derniers et aux commerçants une plateforme de médiation, négociation et résolution en ligne de leurs différends. Au 1er octobre 2018, près de 70% des dossiers ont été réglés sur la plateforme dans un délai moyen de 28 jours, satisfaisant ainsi 88% des consommateurs et 90% des commerçants.

Le directeur du Laboratoire de cyberjustice, le Pr Karim Benyekhlef, se réjouit de ce succès et de l’excellence une nouvelle fois récompensée de la plateforme PARLe : « Voilà une plateforme innovante, efficace et dont l’objectif principal, je le rappelle, est d’offrir un meilleur accès à la justice aux citoyens québécois ».

Au sujet du Laboratoire de cyberjustice de Montréal 

Le Laboratoire de cyberjustice, qui est hébergé à l’Université de Montréal avec une salle satellite à l’Université McGill, est un centre inédit de réflexion et de créativité où les processus de justice sont modélisés et réimaginés afin d’accroître l’accès à la justice. Spécialiste du règlement en ligne des conflits et de la modernisation de la justice par la numérisation, la mise en réseau et le recours à l’intelligence artificielle, le Laboratoire de cyberjustice développe des plateformes, des logiciels et des chatbots (agents conversationnels) qui facilitent le quotidien des justiciables et des professionnels du monde du droit et de la justice.


Source

Laboratoire de cyberjustice

Valentin Callipel, Chargé de mission

info@cyberjustice.ca

 

 

 

Ce contenu a été mis à jour le 30 novembre 2018 à 17 h 15 min.

Commentaires

Laisser un commentaire